Mer et Demeures: annonces pour l'immobilier vue mer et bord de mer à vendre et à la location saisonnière sur meretdemeures.com.
Trouvez tout l'immobilier en bord de mer à vendre, ainsi que les propriétés de prestige à louer, les appartements de standing vue mer à la location saisonnière, des maisons et des villas de luxe.
Le site international d’annonces immobilières bord de mer
Se connecter




IMMO : Le marché italien se reprend, l’heure est à l‘investissement

Si les effets de la crise n’ont pas encore disparus, le marché de l’immobilier italien observe une croissance régulière. Investir en Italie en 2016 représente encore une belle opportunité de placement.

Petite histoire de la chute de l’immobilier

Avant de se lancer dans un investissement à l’étranger, que ce soit pour acquérir une résidence secondaire ou votre maison principale sur le bord de mer italien, il est bien de connaître l’évolution du marché depuis le début de la crise économique.

Dans son rapport sorti le 12 mai 2016, l’Observatoire du marché immobilier de l’Agenzia delle Entrate italienne dresse le bilan d’une décennie de crise. Dans le secteur résidentiel, le marché était à son apogée avec 877 000 ventes par an en 2006. Après 10 ans de croissance, la crise de 2007 porte un coup brutal au marché qui tombe à 689 000 transactions en 2008 pour atteindre 406 000 ventes à son niveau le plus bas en 2013.

Une reprise lente mais insistante

C’est à partir de 2014 que l’immobilier entame une timide remontée qui semble se stabiliser d’année en année. En 2015, les chiffres annoncés étaient ainsi de 448 893 ventes soit 6,5% de plus qu’en 2014.

La répartition des investissements sur l’année 2015 est particulièrement favorable au Nord-Est de l’Italie avec 32,8% du total des acquisitions (+7,1 % par rapport à 2014). La Ligurie enregistre ainsi une croissance de 2,9% et la Toscane augmente son chiffre de 10,8%. Le Nord-Est représente quant à lui 19,5% des ventes (+6,8% pour l’Émilie-Romagne, +12,1% pour la Vénétie…). Le Sud et les îles italiennes se partagent 9,7 % des transactions. Toutes les régions italiennes affichent une jolie croissance.

La tendance est d’autant plus propice à l’augmentation du nombre de vente que les taux d’intérêts des crédits immobiliers ont baissé de 0,65 point en 2015 passant ainsi à 2,75 % environ pour une durée moyenne de 22,5 ans. Toujours selon l’observatoire de l’Agenzia delle Entrate, la surface moyenne des habitations vendues serait de 106,1 m².

L’immobilier résidentiel enregistre une augmentation du nombre des transactions pour la troisième année consécutive et tout laisse à penser que 2016-2017 n’y feront pas exception.

Et les prix ?

La reprise des ventes est inhérente à une constante baisse des prix depuis 2008. L’écart d’une année sur l’autre tend toutefois à se réduire. Ainsi, selon les données du rapport du 1er Observatoire Immobilier 2016 Nomisma, les prix du neuf ont diminué de 1,5% et de 2% pour l’ancien entre 2015 et 2016. Alors que sur un an les tendances sont à la baisse, le troisième trimestre 2015 enregistre une légère hausse de 0,2% par rapport au trimestre précédent. C’est la première fois en quatre ans selon l’Istat.

Entre 2015 et 2016, la valeur du mètre carré a chuté dans toute l’Italie et notamment sur les provinces du littoral. Selon le portail italien Immobiliare.itla province de Portoferraio (Toscane) affiche le m² à 2484 € en Avril 2016, soit -7,97% par rapport à Avril 2015. À Grosseto (Toscane) la pierre vaut 2432 € /m² soit 3,64 % de moins que l‘année dernière. Du côté de Venise, le m² se vend environ 2164 € en 2016 contre 2224 € en 2015. Dans les Pouilles les prix sont relativement plus stables (-0,93%) et passent de 1444 €/ m² à 1431 €/ m². Reggio Calabria (Calabre) perd 2,85% et affiche 980 € le m² en moyenne. À Rimini (Emilie-Romagne) le m² coûte 2585 € (-2,43 %), à Pescara dans les Abruzzes : 1669 € /m² (-0,96%).

Le marché immobilier italien est encore très attractif pour les investisseurs, notamment étrangers. Mais le mouvement pourrait bientôt s’inverser, comme l’indique le léger rebond du dernier trimestre 2015 et l’histoire… Après 10 ans de chute des prix non interrompue il ne serait pas surprenant que ces derniers soient réévalués prochainement. L’année 2016 est sans doute idéale pour investir dans la pierre italienne en espérant effectuer une jolie plus-value dans les années à venir.

 E.B – Meretdemeures.com.

Imprimer

Archives

Aucun résultat.